Qu’est ce qui rend impactant le Parcours Être et Agir en Dirigeant ?

La promotion « 1ers de Cordée » a achevé fin août son parcours ÊTRE ET AGIR EN DIRIGEANT.

Ils étaient les premiers à faire confiance au Campus.

Leur parcours a duré un an. Ils se sont retrouvés 8 fois en sessions collectives (18 jours) pour échanger et apprendre. Ils ont bénéficié de l’accompagnement individuel d’un coach pour passer de l’apprentissage à l’action.

Au Campus, l’heure est au bilan.

Comment les participants expriment-ils l’impact de leur parcours au Campus sur eux-mêmes et sur l’entreprise ?

Deux dirigeants de la Promotion « 1ers de Cordée » du Campus témoignent de l’impact pour eux du parcours Être et Agir en Dirigeant.



Découvrez les témoignages de Dirigeant

D’autres expriment ainsi l’impact :

« Ce parcours est pour moi une chance incroyable, une sorte de « main de l’ange » sur mon chemin de croissance de dirigeant et aussi d’homme. Il en ressort un sentiment général de bonheur et d’avoir été tiré vers le haut. »

 « J’ai levé les freins, enlevé le superflu, je me concentre sur l’essentiel dans mon métier de dirigeant »

 « Le travail que j’ai été conduit à faire, par exemple sur mon agenda de dirigeant, a eu un impact considérable sur mon niveau de performance et de bien-être ».

 « Après chaque session au Campus je suis reparti mieux armé avec plus de force, plus d’énergie et de confiance. »

 « Grâce à mon changement de posture, j’ai vu des collaborateurs produire des choses dont je pensais avant qu’ils étaient incapables. J’ai constaté qu’en prenant trop de place, je les empêchais de prendre la leur. »

 « Ce qui est incroyable, c’est que nos chiffres sont à la hausse ! »

 « Aujourd’hui, je vois clair dans ma fonction. Je sais ce que j’ai à faire / ce que je ne dois plus faire , j’ai appris à regarder, écouter, m’entourer »

 « J’ai beaucoup progressé dans ma gestion personnelle des moments de tension, en prenant de la hauteur tout en gardant conscience et en prenant mes responsabilités. »

 « Le parcours m’a donné l’envie d’innover et de mettre en œuvre ce que nous avons appris, en ayant accès à des expériences inspirantes et des pratiques remarquables. »

 « J’ai compris qu’être dirigeant n’était pas une science exacte mais un art et que le bonheur ne se trouvait pas au sommet mais dans l’art de gravir la montagne. Je peux dire aujourd’hui que je suis un dirigeant heureux ; ce parcours, c’est de la bombe ! »

 Comment ils l’expliquent :

« J’ai apprécié dès le départ la structure du programme. A la fois pragmatique et relevé. Les intervenants de haut niveau, la méthode et les approches pédagogiques m’ont enchanté ! »

 « On voit que le programme a été construit par des dirigeants, des gens qui connaissent l’entreprise. Il lie théorie – méthodes et techniques. C’est super-ajusté. On est dans le concret. »

 « Un moment de partage exceptionnel avec des dirigeants de haut niveau »

Les indicateurs d’impact en chiffres

Au-delà des mots, les dirigeants de la promo 1ers de Cordée évaluent l’impact du parcours Etre et Agir en Dirigeant sur une échelle de 1 à 10 :

  • impact personnel : moyenne du groupe = 8,9/10
  • impact business (dès la fin du parcours) : moyenne du groupe = 7,3/10
  • NPS = + 67

Le NPS (Net promoter Score https://www.netpromoter.com/know/) mesure un taux « d’intention de recommandation » sur une échelle de -100 à +100.

Ce premier bilan d’impact du Parcours Être et Agir en Dirigeant est parfaitement aligné avec la volonté des fondateurs du Campus des Dirigeants et leurs intuitions pédagogiques.

Il trouve ses explications en 3 points :

  1. Des participants particulièrement engagés
  2. La pédagogie spécifique du Campus orientée « impacté
  3. L’évaluation des acquis, omniprésente tout au long du parcours, levier clé de la pédagogique

1 – Des participants particulièrement engagés

Tous les dirigeants engagés dans le Parcours sont DG/CEO en exercice. Ils ont un challenge à réussir, soit parce qu’ils se sont vu confier depuis peu une direction générale, soit parce qu’ils engagent leur entreprise dans  une étape de croissance. Leur motivation n’est pas d’enrichir leur C.V. mais de se donner les meilleures chances d’atteindre leurs objectifs.

Mettez dans une promo une dizaine de dirigeants sélectionnés sur leur motivation et 75 % des résultats sont déjà acquis !

2 – La pédagogie spécifique du Campus, orientée « impact »

La formation au Campus est à l’antipode des formations académiques car elle est conçue et animée majoritairement par des dirigeants, des praticiens.

4 raisons essentielles fonde son originalité et son efficacité :

  • On aborde le dirigeant comme une personne unique

Avant d’être un dirigeant, on est une personne. L’un des enjeux pour chacun des dirigeants est d’exercer son métier d’une manière qui lui ressemble et qu’il a choisie.

C’est pourquoi, le Campus est très attentif à ne pas formater les dirigeants.

Au contraire, nous créons les conditions propices pour que chacun soit amené à choisir librement la manière d’exercer le métier de dirigeant qui lui est propre. Bien sûr, le métier requiert des « figures imposées ». Mais chacun est encouragé à les mettre en œuvre avec son style et d’une manière adaptée à la culture de son entreprise.

La place donnée au développement personnel (connaissance et affirmation de soi) et le coaching individualisé servent cet objectif.

  • La pédagogie du Campus est orientée « action » :

Le développement du dirigeant, même s’il nous importe,  n’est pas une fin. Ce qu’on vise, c’est le développement / la transformation de l’entreprise.

On part en premier des pratiques actuelles des stagiaires, de leurs interrogations et de leurs insatisfactions dans les résultats obtenus.

Les apports conceptuels arrivent dans un second temps. Ils sont délivrés par des dirigeants expérimentés d’une manière qui va au-delà du simple témoignage. Ils se fondent sur leur propre expérience pour mettre en avant ce qui leur semble être les meilleures pratiques. Ce partage tire vers le haut et donne envie de progresser.

Chacun des participants choisit les pratiques qu’il veut renforcer prioritairement et les met en œuvre avec l’aide de son coach.

  • La pédagogie se concentre sur les savoir-être et savoir-faire :

La différence entre les bons dirigeants et ceux qui excellent ne se fait pas surtout sur les savoirs. Elle se fait sur les comportements, sur la capacité à appréhender sa mission dans toutes ses dimensions, à créer des relations constructives avec ses collaborateurs et son environnement, sur la capacité à créer la confiance,…

Au Campus, on travaille « la coupe du costume et la personne qui la porte. »

Parce que le potentiel du dirigeant donne la mesure du potentiel de son équipe et de l’entreprise, en reportant ses limites, il permet à l’entreprise de reporter les siennes plus loin.

Au Campus, le programme a été construit, en partant, non pas des sciences et techniques de l’entreprise (gestion, management, stratégie, marketing, communication,…) mais en partant de deux questions :

  • qu’est ce que le métier de dirigeant ?
  • à quoi le dirigeant doit-il consacrer son temps et son énergie, …et comment ?
  • La pédagogie est multi-format :

Le Parcours Être et Agir en dirigeant combine les avantages de 3 formats :

  • les sessions de formation, qui privilégient les échanges et la découverte des concepts utiles pour la pratique des dirigeants
  • le coaching individuel qui favorise la mise en œuvre des actions de progrès décidées lors des sessions, les adaptant aux problématiques spécifiques du dirigeant
  • le co-développement  fondé sur le principe que nombre de solutions pré-existent au sein du groupe de pairs.

Cette pédagogie originale déployée au Campus rend le dirigeant pleinement acteur de sa progression.

3 – L’évaluation des acquis, partie intégrante de la pédagogie

Au Campus, l’évaluation des acquis se révèle être bien plus qu’un outil de mesure. Elle entre pleinement dans le processus pédagogique.

Combien de séminaires de formation nous enthousiasment sur le champ pour faire le constat, quelques mois plus tard, que la valorisation concrète est bien mince !

Au Campus, nous faisons des stagiaires les premiers acteurs du processus d’évaluation.

Une auto-évaluation de l’acquisition et de la mise en œuvre des concepts abordés en session est organisée tout au long du parcours. Avec une double vertu :

  • Faire des rappels et ancrer les apprentissages
  • Permettre à chacun de vérifier son degré d’appropriation.

La dernière étape du parcours est la présentation, par le dirigeant devant ses pairs, de ses acquis, des premières actions concrètes engagées dans son entreprise et de leurs résultats, et de la feuille de route de dirigeant qu’il s’est construite pour les mois ou années à venir.

Ce premier bilan pour le Campus confirme le besoin d’un programme de formation spécifique, abordant le métier de dirigeant comme un métier en tant que tel et non comme une superposition des compétences techniques nécessaires au fonctionnement d’une entreprise.

Bruno Tesson,
Président Fondateur du Campus des Dirigeants

//]]>