L’ADN du Campus des Dirigeants

 

A l’occasion de la remise des diplômes du parcours Etre et Agir en Dirigeant à la Promotion « Les Alchimistes », en présence de son parrain, Gonzague de Blignières, Bruno Tesson a commenté les 3 éléments qui fondent l’ADN du Campus des Dirigeants.

ENTREPRENEURIAL

En premier lieu, Le Campus a été créé pour répondre aux besoins identifiés des entrepreneurs de croissance qui souhaitaient devenir réellement dirigeants, pour ne pas constituer eux-mêmes la limite du développement de leur entreprise.

L’offre du Campus a immédiatement rejoint le besoin des dirigeants salariés qui souhaitaient se renforcer dans leur métier par la confrontation avec leurs pairs.

C’est pourquoi aussi, le parcours ETRE ET AGIR EN DIRIGEANT, mixe sessions collectives et coaching individualisé pour favoriser l’appropriation et la mise en œuvre concrète des concepts présentés.

Tout ceci explique l’impact du parcours évalué par les participants, et dont le Campus s’est engagé à publier régulièrement les résultats :

  1. Impact sur la personne du dirigeant ( 8,3 / 10)
  2. Impact sur son business ( 7 / 10 dès la fin du parcours)

INDUCTIF (NDLR : signifie tirer des lois générales à partir des expériences particulières) et pragmatique (capacité à agir)

Au Campus on considère que « Dirigeant » est un métier en tant que tel. Tous les thèmes sont abordés strictement du point de vue du dirigeant en apportant des clés pour exercer sa mission.

Nous mobilisons en premier lieu les ressources des stagiaires par le partage de leurs expériences. Puis nous complétons en allant chercher l’expertise de dirigeants expérimentés et nous la rendons partageable (en allant bien au-delà du simple témoignage). Seules les thématiques les plus  « techniques » (ex. processus et outils de prise de décision) et celles relevant du développement personnel sont confiées à des experts. Toutes les autres sont confiées à des praticiens qui les mettent en pratique au quotidien.

HUMANISTE

Au Campus, nous avons bien conscience de l’engagement induit par l’usage de ce terme. Et nous l’assumons !

Nous nous gardons bien, par exemple, de fabriquer des clones de dirigeants. Au contraire nous voulons permettre à chacun de trouver la manière dont il veut être dirigeant et l’invitons à se faire confiance.

Nous travaillons de manière équilibrée sur les compétences requises par le métier de dirigeant et sur la capacité à les mettre en œuvre par le leadership. C’est là que se fait la différence entre les bons dirigeants et les très bons ! Au Campus des Dirigeants, nous aimons dire : nous taillons grand le costume du dirigeant et nous nous entrainons pour le remplir !

Les dirigeants sentent que ce qui nous importe, ce sont leurs progrès, ceux de leurs équipes et ceux de leurs entreprises. Nous voyons la croissance du Campus comme la résultante de cet état d’esprit.

//]]>