Profils et motivations des participants au parcours Etre et Agir en Dirigeant

Quel est le profil des participants au cycle ETRE ET AGIR EN DIRIGEANT ?

Les dirigeants qui s’investissent dans le cycle de perfectionnement ETRE ET AGIR EN DIRIGEANT se répartissent globalement en trois tiers :

o Les entrepreneurs de croissance et repreneurs qui viennent avec la volonté de faire passer un cap à l’entreprise et qui sentent bien qu’ils sont les premiers à devoir changer quelque chose dans leurs pratiques,

o Les dirigeants salariés de PME ou groupes de PME qui viennent chercher des repères pour structurer l’entreprise et leur propre manière de faire,

o Les dirigeants salariés de filiales de groupe qui viennent pour développer leur leadership et donner un nouveau souffle à leurs équipes et à l’entreprise.

Ont ils des aussi des motivations communes ?

La mixité entre les profils (entrepreneurs, dirigeants salariés) ne constitue aucunement une difficulté. Bien au contraire, elle est d’une grande richesse. Et ce qui réunit tous les participants c’est le métier qu’ils exercent : celui du dirigeant. Cela explique pourquoi, quatre catégories de motivations ressortent des dossiers de candidature :

Appréhender plus globalement son métier de dirigeant et renforcer son leadership

En premier lieu, les dirigeants expriment le besoin de mieux appréhender et assumer leur rôle de n°1. Ils comprennent que cela passe par une meilleure compréhension du métier de dirigeant, par l’adoption des bonnes postures, par le renforcement de la confiance en soi et la capacité à s’affirmer, comme on l’attend d’un leader. Certains arrivent lassés des formations trop techniques de gestion, finances, marketing,… qui ne répondent pas spécifiquement aux questions clés : qu’est ce que le métier de dirigeant ? à quoi le dirigeant doit-il se consacrer pour développer son entreprise. Le cycle Etre et Agir en Dirigeant s’adresse exclusivement à des DG/CEO. C’est ce qui les attire.

Intégrer mieux la dimension stratégique de la fonction en se déchargeant progressivement de l’opérationnel

Les dirigeants viennent aussi au Campus pour prendre à la fois de la hauteur et du recul. De la hauteur pour mieux prendre en compte la dimension stratégique et du recul par rapport à l’opérationnel qu’ils estiment quasiment tous beaucoup trop prenant. Ils attendent de mieux identifier à quoi consacrer prioritairement leur énergie et leur temps de travail, pour vivre plus sereinement leur métier.

Renforcer son efficacité par l’acquisition de nouvelles méthodes et de nouveaux outils

Le troisième champ de motivation concerne les méthodes et pratiques du métier de dirigeant : la plupart des participants ont appris leur métier « sur le tas ». Soit parce qu’ils sont entrepreneurs, soit parce qu’ils ont bien réussi dans d’autres fonctions. Ils éprouvent le besoin de revisiter leurs pratiques en les confrontant à celles d’autres dirigeants. Ils veulent mieux conceptualiser ce qu’ils font intuitivement. Ils viennent aussi découvrir de nouveaux outils pour être plus efficaces.

Progresser dans son management pour mobiliser ses équipes

Enfin, les motivations concernent le souhait de progresser dans leur management : s’entraîner à faire plus confiance à leurs collaborateurs, définir le bon niveau d’exigences, affermir leur premier cercle (quelque soit le nom et le format) pour pouvoir s’appuyer sur lui. Les dirigeants ont bien conscience que le plus difficile n’est pas d’écrire une stratégie, c’est de mobiliser les équipes. Et dans ce domaine, leurs attentes sont très grandes aussi.

Le cycle s’intitule « Etre et Agir en Dirigeant ». Il est fait pour « appréhender le costume de dirigeant » dans toutes ses dimensions et tout autant pour s’entraîner à le remplir.